La Musique

http://www.haylen.fr/

Haylen rêve d’Amérique et chante la musique américaine , celle authentique de la soul teintée de blues et du rock ‘n’ roll primitif . Haylen fait résonner l’écho de l’age d’or de l’ « American way of life » , pourtant loin de ses origines.
Après avoir séduit le jury de « THE VOICE » durant la 5ème édition, elle décroche le premier rôle féminin de l’Opéra Rock « Le Rouge et le Noir » et interprète le rôle de Louise de Rénal pendant une saison au Palace à Paris.

Elle travaille actuellement sur son premier EP.

http://emjimusic.com/

EMJI aborde un répertoire en français aux influences pop/ alternatif. Elle aborde des sujets du quotidien, très actuels, des anecdotes dans lesquelles le public se reconnaît. Une attitude scénique parfois désinvolte et toujours séduisante qui porte une voix d’une surprenante diversité !
Elle puise ses influences dans le swing, la chanson française ou encore le trip hop : un mélange des genres qui lui inspire des mélodies accrocheuses et vocalement très enrichies. Quand elle n’est pas seule sur scène, elle s’accompagne d’une section rythmique : contrebasse / guitare / batterie et d’un trompettiste multi-instrumentiste (mélodica / guimbarde / clavier / harmonizer / laptop…). qui donne une couleur musicale à chacun des titres. Toujours en recherche de nouveauté.

https://www.facebook.com/pg/MaryMayOfficial/

Mary May auteure compositrice et chanteuse – guitariste. Elle nous invite à nous immerger dans son univers par ses compositions très personnelles et sincères. Ses influences varient du reggae aux musiques traditionnelles orientales, centre africaine et sud-américaines ainsi que New-Soul. Lauryn Hill, Nneka, Hiatus Kayote sont des artistes de références pour la chanteuse. Musicienne autodidacte, elle n’a pour seul but que de vous transporter par l’émotion qui l’anime et qui représente l’essence-même de ses compositions.
Aussi bien dans la rue, que sur scène, vous pourrez retrouver le projet Mary May en pleine mission, celle de faire du bon son.

https://www.facebook.com/pg/louppassager/about/?ref=page_internal

« Une échappée sur les toits de Paris pour scruter l’horizon, fuir le quotidien que nous impose notre société, sommes-nous fous de vouloir vivre notre vie comme bon nous semble? Si je n’ai jamais voulu avoir qu’un métier, apprécier les gens par le seul biais qui m’ait amené à les rencontrer, c’est sûrement dans le but d’être constamment surpris, dominé par d’infinies possibilités. « Être libre », c’est bien cela qui me guide à vouloir vous faire voyager de meute en meute, tel un loup passager. » (…)
« En toute forme, je veux que l’on observe dans chaque chanson une scène familière d’un œil neuf, qu’on y retrouve les thèmes liés à l’amour, l’accomplissement de soi, l’amitié, le travail et surtout la vie, les ingrédients essentiels à notre bonheur. »
« Et le message voyage « , premier album de ce groupe parisien, rassemble des morceaux sur plus d’une dizaine d’année d’existence. Fraîchement composés ou vieillis dans leur fût, certains textes ont gagné en maturité et en élégance grâce au temps, d’autres ont surgi des ténèbres, portés par l’évidence et la spontanéité.
Des influences Blues, Reggae, africaines, insulaires, franchouillardes. Des influences qui donnent mille couleurs à un seul mot. 

http://www.babelwest.com/

En 2011, le chanteur-guitariste marocain Habib Farroukh rencontre le bassiste Clément Vallin et le batteur Marc Dupont, tous deux originaires de Bretagne. Au fil de jams sauvages organisées dans les nombreux squats et caf-conç’ de la capitale, une solide complicité se noue entre ces trois musiciens venus de l’ouest, guidés par un même goût pour l’aventure et le groove.
À la croisée des chemins entre Folk maghrébin et Soul, au carrefour du Funk, de la musique Afro et de la tradition Arabo-andalouse, les premiers contours de Bab El West (la Porte de l’Ouest) se dessinent en 2012. La magie de la danse opère sur le public : propulsés sur toutes les routes de France, ils ne quittent plus le bitume, de cafés populaires en festivals, de tournées en galas. Dans la foulée ils sortent un EP de quatre titres en 2013, sonnant la naissance de leur style unique.
Dans sa voie entre traditionnel et moderne, le trio se rapproche d’Hamza Bencherif, le guitariste kabyle apportant à la formation sa touche Blues Rock, ainsi que du tunisien Nidhal Jaoua au qanûn, spécialiste de cet ancêtre oriental de la harpe.
Au tournant de cinq années d’aventures et de succès faites de rencontres et de partage, Bab El West fait une sortie de route maîtrisée en direction du studio, pour enregistrer son premier album DOUAR.

https://tastyfreaks.bandcamp.com/

TASTY FREAKS : du Rock sincère, une Funk dérangée. 
Des guitares acides manipulées sans précaution, une basse énervée et jamais au second plan, une batterie qui joue avec vos rythmes cardiaques ; dans une esthétique sombre et urbaine, les Freaks esquissent leur univers et leurs aspirations à la sueur de leur front. Leurs influences vont de Keziah Jones, Red Hot Chili Peppers, à Rage Against The Machine, en passant par John Butler Trio.

https://www.facebook.com/pg/Cooloirmusiqueofficiel/about/?ref=page_internal

Cooloir a baigné dans la musique depuis le plus jeune âge. Plusieurs membres de sa famille chantaient du Gospel acapella. En tant qu’enfant, il beaucoup chanté et dansé dans différentes compagnies folkloriques de son pays natal, la Côte d’Ivoire. 
Depuis 2013, il fait de l’Afro-Cocktail. Pour créer ce style de musique, il s’est inspiré de nombreux genres musicaux, principalement le Ziglibiti d’Ernesto Djédjé, le Mandingue du Mali et l’électro. En mélangeant des styles et des rythmes si différents, il veut montrer aux jeunes que tout est possible, que tout peut être créé. L’Afro-Cocktail est une musique qui invite les gens à danser, à bouger, et à avoir confiance en soi.